Comment Airbnb bloque les loueurs qui abusent
22/01/2019

Thumbnail [16x6]

Les propriétaires faisant avec leur propre logement de la location meublée touristique de courte durée, en passant par la plateforme Airbnb, vont découvrir une nouvelle fonctionnalité du site : lorsqu’une résidence principale aura atteint la limite de 120 jours de location dans l’année, l’annonce sera automatiquement bloquée, le propriétaire en sera informé et il ne pourra plus recevoir de réservation (via Airbnb).

Ce système mis en place depuis le 1er janvier 2019 est appliqué aux logements loués en entier dans 18 villes, dont Paris, Lyon, Lille et Bordeaux. À Paris, en 2018, les amendes infligées aux propriétaires contrevenants de la réglementation se sont élevées à 2,1 millions d’euros, soit une hausse de 61 % par rapport à 2017.

Autres articles

À Paris, les locations saisonnières doivent être déclarées à la mairie

Les propriétaires qui louent des meublés touristiques, quelle que soit la durée de la location (plus ou moins 120 jours par an), doivent se déclarer à la mairie afin d'obtenir un numéro d'enregistrement.

Pourquoi les bailleurs préfèrent louer sur AirBnb ?

Les locations sur airbnb rapportent près de trois fois plus qu’une location classique. Résultat : Un quart des appartements du centre de Paris sont loués par ce biais.

Débat sur l’appartenance à la résidence principale d’un studio attenant

Pour être exonéré de plus-value, un logement doit constituer la résidence principale du vendeur au jour de la vente. La règle est simple, sauf lorsqu’il s’agit d’un studio attenant ! Débat tranché par la Cour d’appel.