Tout savoir sur les indemnités de stages
04/02/2019

Thumbnail [16x6]

En 2019, le montant de la gratification minimale d’un stagiaire soit être est égal à 15 % du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 3,75 euros par heure de stage. Son versement est obligatoire pour tout stage d’une durée d’au moins 2 mois, consécutifs ou non, au cours d’une même année civile ou universitaire. Bien sûr, la convention de branche de l’entreprise ou un accord professionnel peut toujours fixer un montant supérieur.

Bon à savoir : Pour la déclaration de revenus 2019, les indemnités de stage perçues en 2018 sont exonérées d’impôt sur le revenu dans la limite du montant du Smic annuel. Et ce, quelle que soit la durée du stage. Pour la déclaration de revenus de 2019 (portant sur les revenus perçus en 2018), le seuil d’exonération est fixé à 17 982 €. Au-delà de cette limite, l’excédent est imposable. Les salaires versés aux stagiaires lors d’une période de formation en milieu professionnel sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du Smic (Salaire minimum interprofessionnel de croissance), soit 17 982 € pour les revenus perçus en 2018, à déclarer en 2019.

Au-delà de cette limite, les indemnités doivent être portées sur la déclaration d’impôt du stagiaire ou sur celle de ses parents s’il est rattaché à leur foyer fiscal et sont donc soumises au prélèvement à la source. Par ailleurs, les stagiaires n’ont pas besoin de déclarer leur bourse d’études sur critères sociaux ni leur aide personnalisée au logement (APL).

Autres articles

Quelles primes peuvent être assimilées à des compléments de salaire ?

Selon la Cour de Cassation une prime de panier et une indemnité de transport, même forfaitaires ne sont pas des compléments de salaire.

La fin de la taxe d’habitation pour tous en 2020

Emmanuel Macron annonce une réforme en profondeur de la fiscalité locale pour 2020.

Fiscalité : Quelles dépenses sont éligibles au Crédit d’Impôt Recherche ?

Pour le tribunal administratif de Montreuil, les indemnités de départ à la retraite ne sont pas des dépenses de personnel éligibles au crédit d'impôt recherche.