Automobile, des contrats de location plus clairs
13/05/2019

Thumbnail [16x6]

Entre 2010 et 2016, les centres européens des consommateurs ont relevé un doublement du nombre de plaintes sur le secteur de la location automobile. En cause, les contrats proposés aux clients jugés peu clairs du fait de la multitude d'options et de suppléments. A final, impossible pour un consommateur de comparer les prix. Désormais, les sociétés de location vont inclure tous les frais dans le prix total de la réservation présenté sur internet, y compris ceux pour la fourniture de carburant, les redevances aéroportuaires, les suppléments « jeune conducteur » ou « aller simple », si le lieu de restitution est différent de la prise en charge. Les conditions générales seront également traduites dans la langue nationale du client. Et les professionnels devront clairement indiquer la franchise et ce que le conducteur pourrait devoir payer en cas de dommages au véhicule, ainsi que les suppléments facultatifs comme le siège enfant ou le GPS. Les cinq leaders du secteur de la location automobile en Europe (Avis, Europcar, Enterprise, Hertz et Sixt) se sont engagés auprès de la Commission européenne à modifier la présentation du prix de leurs locations d'içi au mois de juin. les autres sociétés du secteur devraient suivre.

 

Autres articles

25 000 euros en moyenne pour une voiture

Jamais les Français n'ont acheté autant de voitures chères, avec 46 % des acquisitions au-dessus de 25 000 € en 2016, contre 43 % en 2015.

Un vol est-il un cas de force majeure ?

Quand la cour rappelle les caractères de la force majeure !

Transport public collectif : vers un meilleur affichage des prix

À partir du 1er juillet 2017, un cadre unique harmonisé d'affichage des prix s'appliquera aux services de transport public collectif.